Dentisterie holistique et langage des dents

Publié le par Christophe ETIENNE

C'est un heureux élan de partage, le Dr Estelle Vereeck m'a récemment envoyé un message par over-blog pour me faire connaître son site et son travail. Elle a été bien inspirée car son travail est tout à fait passionnant, rigoureux et très instructif pour tout un chacun. Elle a écrit de nombreux ouvrages, vous saurez enfin quoi offrir à votre dentiste... Car peu d'entre eux sont formés à la dentisterie holistique, pour le plus grand malheur des patients... Car oui, regarder dans notre bouche est devenu primordial à toute personne qui cherche l'équilibre et la santé durable. "Regardez dans la bouche de vos patients" nous martelait en 2002 Samuel Debard lors d'un cours sur 'les plantes et les dents' à la fac de Bobigny. Personnellement, j'ai eu à souffrir une fois de la dévitalisation un peu rapide à mon goût d'une dent, et j'ai regretté un tel manque d'information sur le sujet. J'ai ensuite longtemps été persuadé que les dentistes constituaient une sorte de mafia, car encore plus qu'un médecin, ils sont tout puissants face à notre mal. Bien sûr j'ai depuis mis du vin dans mon eau car il ne faut jamais jeter un anathème généralisé. La preuve, lorsqu'on rencontre des dentistes comme Estelle Vereeck, passionnée et passionnante chercheuse en dentisterie holistique et en "langage des dents". Allez visitez son site, qui recèle une mine d'articles édifiants sur l'importance cruciale de nos dents, de notre bouche et de notre langue : http://www.holodent.com/

Un article extrait du site : 

Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas


La dentisterie holistique n'isole pas la dent du reste du corps mais la situe dans une perspective globale, de la tête aux pieds.

La bouche et le pied sont l’illustration parfaite du célèbre aphorisme d’Hermès Trimégiste. Aux deux extrémités du corps, ces deux structures présentent une analogie remarquable. En haut, la voûte du palais en forme de cintre roman, qui est le toit ou ciel de l’espace buccal, répond en bas à la voûte plantaire qui caractérise la prise de contact avec la terre.


Des capteurs de posture

Les dents sont des capteurs au même titre que les pieds. Points d’appui de la sphère crânienne, elles participent à la verticalité de l’être humain et conditionnent sa posture. Points d'appui en haut, les dents répondent aux pieds, points d'appui en bas. Comme les pieds, les dents sont un système perceptif et cognitif qui permet de se situer dans l’espace, d'appréhender la réalité à travers le toucher ou sens kinesthésique. Mâcher et marcher procèdent de la même essence. Ce n'est pas un hasard si l'enfant acquiert les deux capacités au même moment. Le plan où les dents se rencontrent (plan d'occlusion) s’apparente au sol sur lequel on marche. Un engrènement chaotique, caractéristique d'une malocclusion (dents mal implantées), s'apparente à marcher sur un terrain accidenté où l'on trébuche sans cesse.

Deux voûtes en miroir

Un palais effondré ou étroit en forme d’ogive, présent chez la quasi totalité des enfants qui souffrent de dents mal implantées, va de paire avec une voûte plantaire effondrée ou pied plat. Un palais “creux” est associé à une position de la langue anormalement basse. Celle-ci conditionne l’avachissement de la posture par une répercussion directe sur les chaînes musculaires parcourant le corps de la tête aux pieds. Ainsi, nombre de problèmes de pieds dit plats sont traités par des semelles alors que la cause est ailleurs. Il faudrait aller voir en haut, dans la bouche, dépister un palais étroit et la position anormale de la langue. La posture linguale incorrecte, accompagnée d’une respiration anormale par la bouche et d’une déglutition dite infantile, doit être éduquée pour permettre aux chaînes musculaires de retrouver leur symétrie et la voûte plantaire un tonus normal. En outre, la croissance du palais devra être stimulée afin de donner à la langue un habitacle suffisant. C'est le but de l'orthodontie interceptive ou précoce.

Réflexologie

De même que le réflexologue retrouve dans le pied l’ensemble du corps, celui-ci se projette également dans l’arcade dentaire supérieure. C’est l’homme palatin qui synthétise le schéma corporel. Chaque dent du haut est la touche du clavier qui donne accès à une zone du corps. S’agissant d’une synthèse, il ne faut pas rechercher une correspondance avec un organe précis mais avec une zone ou champ d’organisation.

609-004-1-hom-palatin.jpg
Schéma extrait du livre Les dents, temple de l’âme

 

Publié dans Dents

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

students resource 01/10/2009 08:27


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!
____________________

students resource