Aromathérapie et infections hivernales

Publié le par ETIENNE

L’Aromathérapie, où médecine par les huiles essentielles, ne cesse de gagner des adeptes : non seulement elle est très efficace, mais elle a un potentiel d’action presque universel : du domaine esthétique au traumatique, en passant par le bien-être et l’énergétique, elle s’utilise en usage interne aussi bien qu'externe (massages), bains, inhalations, diffusion… Et on bénéficie en sus du cadeau de l’enchantement olfactif que ces quintessences végétales exhalent.

 Selon le docteur Pénoël, auteur de « L’aromathérapie exactement », l’ouvrage scientifique de référence en la matière, les huiles essentielles sont souveraines dans par la plupart des infections, mais aussi pour les troubles circulatoires, digestifs, les allergies et pathologies inflammatoires, les problèmes de nervosité et d’insomnie. Elles renforcent notablement le système immunitaire, et c’est dans cette optique que vous pouvez pratiquer un massage quotidien de vos enfants, particulièrement en période hivernale.

 Il faut savoir que ces substances volatiles offrent une des seules alternatives sérieuses aux antibiotiques, avec même des avantages supplémentaires comme le respect de la flore intestinale. C’est là tout dire de l’intêret des huiles essentielles. Mais il ne faut jamais oublier la relative dangerosité de certaines, notamment celles contenant des phénols (cannelle, clou de girofle, sarriette, thym...) ou des cétones (sauge, menthe, thuya).

 

 

   L’aromathérapie trouve donc son terrain d’application majeure dans toutes les sortes d’infections hivernales (complément parfait de l'homéopathie):

 Exemple d’une Rhino-pharyngite : diluez 5 gouttes de Thym à thujanol (idéalement) mais à thymol peut aussi être utilisé, et 5 gouttes de lavande à linalol dans 10 ml (petite cuillère) d’huile (ex : amande douce, sésame, olive...). Pratiquez une friction du thorax et du haut du dos 3 fois par jour durant 5 à 6 jours. Par voie orale, mettez 2 gouttes d’Eucalyptus globulus dans une cuillère à dessert de miel ou sur un comprimé neutre Buca. Finalement, mettez de la bonne odeur chez vous en diffusant de l’Eucalyptus, par périodes de 15 mn dans la journée, ou même plus, le plus important étant de ne pas trop charger la chambre de bébé. Si vous en avez la possibilité, faites réaliser par votre pharmacien des suppositoires avec thym à thymol et thym à carvacrol, dosés à 8% (adultes). Divisez les doses par 2 pour les enfants et par 4 pour les bébés. Il y a la possibilité de les confectionner vous mêmes, mais il faudrait une petite formation. Si vous souhaitez des informations, envoyez moi un message (lcetienne@yahoo.com).

Pour un simple Rhume : Niaouli : 2 gouttes + Ravensara : 3 + Thym saturéoïde : 2 + Menthe poivrée : 2 + Sapin baumier : 1 ; 6 à 8 gouttes du mélange sur le thorax et le haut du dos 3 à 4 fois /j pendant 3 j ; et 3 gouttes sur un mouchoir et inhaler au besoin. 

 

 

  Si Otite : appliquez en plus du traitement précédent, une mèche de coton dans l’oreille, que vous aurez imbibée d’1 ou 2 gouttes d’Eucalyptus radiata, 2 à 3 fois par jour.

 

Si Sinusite, utilisez plutôt Pin sylvestre (ou Sapin balsamier) et Niaouli par voie orale.

 

Pour l’Asthme allergique et nerveux :

Estragon : 2 gouttes

Myrte rouge : 1 goutte      Gaulthérie : 1      Verveine citronnée : 1    Mandarine : 2

6 gouttes de ce mélange sur le thorax et le haut du dos juste avant la crise d'asthme, puis pendant (toutes les 30 mn jusqu'à amélioration complète.

Le Dr Pénoèl conseille pour sa part un usage oral (miel ou gélule) : mélange de Mandarine, Estragon et Romarin à verbénone.

 

En cas de Bronchite, Cannelle pour la voie orale (gélule), en plus de l’onction thoracique à base d’Eucalyptus globulus et de Niaouli (n’oubliez pas de diffuser de l’Eucalyptus ou du Pin).

Dans la Toux, on appliquera ce mélange en onction sur le thorax et la gorge : Estragon, Thym, Marjolaine et Cyprès (pour un enfant en bas âge, uniquement Marjolaine).

Pour une Angine, croquez avec profit un comprimé Buca imbibé de Thym à thymol ou de clou de girofle, de Tea tree (arbre à thé) et d’un soupçon de menthe : un comprimé toutes les 10 mn,  espacez selon amélioration (en l’absence d’amélioration, consultez un médecin).

Tout refroidissement peut être immédiatement traité avec du Romarin à cinéol, mais si la Grippe est déclarée, vous procéderez à une friction à l’aide d’Eucalyptus radiata et de Ravensara, en fortes concentrations, 1 ou 2 fois par jour, en plus d’un suppositoire avec Thym à thymol (200 mg pour 1 suppo. 2g, matin et soir, du 2ème au 7ème jour.).

Pour toute infection chronique, utilisez du Thym saturoide.

Pour tout état dépressif accompagnant ces affections, les citrus seront forts utiles : Citron, Mandarine, Bergamote (notamment pour les insomnies), mais aussi Verveine, Lavande ou encore Ravensara, cette merveilleuse essence à tout faire.

 

La période hivernale est parfois accompagnée de désagréments concernant le système digestif. En cas de Diarrhée ou de Gastro-entérite, si vous n’arrivez pas à obtenir rapidement d’amélioration  avec le régime classique à base de riz/carotte, il possible de demander à un pharmacien de préparer des gélules gastro-résistantes avec cannelle (feuille) 25mg et Origan 50 mg, 1 gélule 3 fois par jour, puis adapter suivant amélioration ; l’Estragon peut être aussi très utile dans tout dérèglement intestinal.

En cas de Fatigue ou de convalescence, vous prendrez : Thym, Basilique ou Coriandre, Menthe. Et massez le dos avec huile de sésame + Pin sylvestre ou Epinette noire (picea mariana), qui sont en plus particulièrement immunostimulantes.

Au cas ou vous aurez dû prendre des antibiotiques, il sera opportun de faire suivre le traitement d’une drainage du foie à l’aide de l’huile essentielle de Céleri (Apium graveolens), et surout de ré-ensemencer la flore intestinale à l'aide de probiotiques.

 

Pour diffuser et assainir vos locaux, l’idéal est de posséder un diffuseur électrique à ampoule, qui assure une dispersion efficace dans l’air ambiant : on en trouve aujourd’hui dans la plupart des boutiques diététiques. A défaut, un brûle parfum ou un rond d’ampoule fera l’affaire. On peut aussi verser quelques gouttes d’huile essentielle dans le saturateur du radiateur. Pour désinfecter une pièce, rien de tel que Pin maritime ou Citron.

 

Trouver les huiles essentielles : dans de nombreuses pharmacies, sinon dans les magasins bio, et pour la région parisienne, voir les 2 premières adresses de l'article "mes adresses et labos", ainsi que les magasins Florame (Odéon) ou Herbéus (Marais).

 

Bibiographie :

Huiles essentielles : médecine d’avenir, Dr JP Willem (Ed. du Dauphin)

L'Aromathérapie, Dr Dominique Baudoux (Ed. Amyris)

L’Aromathérapie exactement du Dr pénoël (Ed. Roger Jollois)

Publié dans Rhumes-Infections

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sabrina 04/11/2008 08:39

j'ai suivi il y a quelques semaines un stage avec Dr Pénoel, je suis passionnée comme vous de médecine naturelle, j'ai dans mon parcours l'école lyonnaise de plantes médicinales, la FLMNE Dr Willem....je suis d'accord avec vous quand vous dites que la santé s'a se construit, bonne journée