La Nutrition Cellulaire Active

Publié le par Christophe ETIENNE

La Nutrition Cellulaire Active, mise au point par le Dr Claude Lagarde, est le fruit du long cheminement d’un homme qui, dans le sillage de Catherine Kousmine et Jean Seignalet, pense la médecine autrement. Fasciné par le rôle primordial des oligoéléments, catalyseurs, et des vitamines, co-facteurs des réactions enzymatiques, il n'a de cesse que de toujours revenir au fonctionnement cellulaire. Au fur et à mesure de l'avancée de son travail, il a reconstitué les principaux schémas d'échanges métaboliques, qui sont au nombre de sept, nommés « terrains C.H.A.N.B.I.O. », validant ainsi scientifiquement les notions  naturopathiques de terrains et de profils nutritionnels.
Son livre Votre santé se cache au cœur de vos cellules (Ed. Jouvence), véritable condensé de nutrithérapie, explique clairement comment la cellule est au centre de la « santé optimale » : elle sait ce dont elle besoin et elle nous le fait savoir.

Claude Lagarde a fondé les laboratoires Nutergia, largement connu des professionnels de santé depuis de longues années ; les produits de ce laboratoire ont été conçus pour apporter une réponse individualisée à chaque terrain et ses principales caractéristiques. Le bilan nutritionnel est établie par un praticien, à l'aide du IoMET. Le but est de personnaliser la démarche thérapeutique, d’aider les patients à prendre leur santé en main, à travers des conseils alimentaires mais aussi de formations ouvertes à tous.

 

 


Ce qui frappe en 1er lieu dans le mode de vie moderne actuel est que, malgré l’abondance et l’accès à une alimentation plus que suffisante, un pourcentage élevé de la population souffre néanmoins de carences diverses.
Comment expliquer cela ?

1) d'abord les gens s'alimentent mal. Il existe une ignorance généralisée du fonctionnement du corps humain et en particulier du système digestif, appareil autonome par excellence ; « ce qu’il se passe à l’intérieur de mon corps et de mes cellules, c’est l'affaire des médecins» est certainement un crédo très commun. Mais quand on réfléchie un peu, ce que nous mangeons se transforme en nos muscles, os, sang, moelle... et sans parler de qualité énergétique des aliments.

2) deuxièmement, parce que la qualité nutritive des aliments s'est dramatiquement dégradée. On trouve des pourcentages beaucoup moins importants de calclium, potassium, oligo-éléments dans les légumes récoltés actuellement que dans ceux récoltés ne serait ce qu'il y a 40 ans. Les sols de cultures intensives se sont énormément appauvris. Et parrallèlement, les taux de pesticides et autres polluants n'a cessé de croître...

3) de plus, comme le précise Raphaël Nogier, médecin lyonnais (fils du célèbre découvreur de l'Auriculomédecine), qui s'est beaucoup penché sur l'alimentation : 

    - la mécanisation agricole et l’emploi des engrais et pesticides ont modifié les    produits ;

-  Les méthodes de conservation par le froid ont permis l’industrialisation des denrées;

-  Les modes de transport rapide ont facilité la migration des fruits et légumes ;

-  La démocratisation du réfrigérateur, du micro ondes a changé radicalement la logique d’achat des ménages;

-  La publicité de bouche dans la presse écrite mais principalement à la télévision a créé de nouveaux besoins, de nouvelles modes et de nouveaux comportements. 

 

iomet-schema.gif

Les conséquences de ces changements de la qualité et de la nature de nos aliments sont plus profondes que ce que l'on pense, et c'est la raison pour laquelle on trouve des cas extrêmement fréquents "d'encrassage" et de carences, entrainant des déficits en réactions enzymatiques. Il faut bien combler ces carences et restituer l'équilibre pour que nos organes se remettent à fonctionner correctement.

C'est certainement cette dégradation de la qualité de notre alimentation qui explique le succès de la Nutrition Cellulaire Active.

La manière dont les réactions chimiques se passent au cœur de nos cellules, elles-même nourries par les nutriments que nous leur apportons, est tout à fait primordiale…

Et c’est le grand mérite de scientifiques tels que Catherine Kousmine, Claude lagarde, Jean-François Narbonne, Michel Massol, Jean Seignalet ou encore Jean-Robert Rapin, pour ne citer qu’eux, d’avoir contribué à mettre en lumière le « champagne de nos cellules » et le rôle de la micro-nutrition. Il existe même depuis quelques années à Dijon un diplôme universitaire en micro-nutrition ( http://www.u-bourgogne.fr/fcontinu/IMG/pdf/Plaquette_DIU_Alimentation_Sante.pdf ), et un autre, auquel participe Nutergia : licence professionnelle "Micronutrition et santé publique" dans un UFR de Poitiers.



 Les 7 terrains CHANBIO



C Terrain carencé en AGPI Baisse immunitaire
  (Acides gras poly-insaturés) Troubles ORL, cutanés, féminins
    Allergies, Asthme
     
H Terrain hypoglycémique Surpoids, diabète
    Maux de tête, vertiges
    Asthénie, nervosité
    Hyperémotivité
    Troubles Cardio-vasculaire
     
A Terrain acide déminéralisé Déminéralisation
    douleurs ostéo-articulaires
    Fragilité musculo-tendineuse
    irritation des musqueuses
     
N Terrain neurodystonique Fatigue chronique, stress
    Anxiété, nervosité
    dépression, troubles du sommeil
    spasmophilie
     
B Terrain baso-colitique Troubles du transit
    insuffisance digestive ou hépatique
    Maladies inflammatoires de l'intestin
    candidose
     
I Terrain intoxiqué troubles cardio-vasculaires
    troubles liés aux pollutions
    métaux lourds, médications
    goutte
     
     
O Terrain oxydo-dénaturé Vieillissement précoce
    inflammations chroniques
    troubles neuro-dégénératifs
    maladies auto-immunes
    atteintes artérielles : AVC, artérite, infarctus)



Le questionnaire IOMET (Ionic Mineral Enzymo Therapy) permet de réaliser son bilan bionutritionnel. Vous devez répondre à 80 questions sur votre alimentation, mode de vie, santé.
Pour réaliser votre Iomet : http://www.herbajovis.com/profil-bionutritionnel-iomet.htm

 

Christophe ETIENNE
Conseiller en Phytothérapie et en Nutrition Cellulaire Active

Publié dans Clés de santé

Commenter cet article