Stévia: feu vert pour Coke et Pepsi aux Etats-Unis

Publié le par Christophe ETIENNE

5 janvier 2009 - Autorisés depuis de nombreuses années comme édulcorants alimentaires au Japon, en Asie et en Amérique du Sud, les extraits de stévia obtiennent le même statut aux États-Unis, grâce à Coca-Cola et à PepsiCo.


En décembre dernier, la Food and Drug Administration (FDA) américaine a autorisé ces deux géants à utiliser des extraits purifiés de stévia dans leurs produits, soit le Truvia® (Coca-Cola) et le PureVia® (PepsiCo). Rappelons que la FDA, tout comme Santé Canada, ne permettait la vente de stévia que sous forme de supplément alimentaire : son usage était interdit dans les produits alimentaires transformés.

Dès que la décision de la FDA a été connue, Coca-Cola a annoncé le lancement imminent de Sprite Green® et de certains jus Odwalla® sucrés avec du stévia, tandis que PepsiCo prévoyait mettre en marché la SoBe Lifewater® sans calorie.

Bien que les deux entreprises espèrent ainsi contrer le déclin des ventes de boissons gazeuses, la partie n'est pas gagnée d'avance. En effet, l'extrait de stévia se marie bien avec les boissons citronnées, mais il semble que la recette pour le cola ne soit pas encore au point. De plus, les extraits de stévia sont environ trois fois plus chers que les édulcorants artificiels actuellement utilisés dans les boissons gazeuses.


Des réactions opposées

Deux organisations ont réagi de façon totalement opposée à la décision de la FDA, par voie de communiqué. Mark Blumenthal, fondateur et directeur du American Botanical Council, s'est réjoui de cette approbation, soulignant que les consommateurs pourraient ainsi avoir accès à un édulcorant sécuritaire, naturel et sans calorie1.

Michael F. Jacobson, directeur du Center for Science in the Public Interest, considère quant à lui qu'il est beaucoup trop tôt pour permettre que des millions de personnes consomment cette substance. La FDA aurait dû exiger plus de tests à long terme sur des animaux, notamment en ce qui concerne les risques de cancer2, estime-t-il.


Et au Canada?

À quand du stévia dans les boissons gazeuses canadiennes? Pour l'instant, la vente de stévia (plante brute et extrait) est permise ici à titre de supplément alimentaire, mais pas comme édulcorant ajouté aux aliments transformés. « Il n'y a actuellement pas suffisamment de données ni de preuves probantes quant à l'innocuité de ces composés dans un contexte d'additions aux aliments », soutient Santé Canada.

Le Ministère se dit prêt à réviser cette position si l'industrie alimentaire fait une demande d'approbation pour ajouter l'extrait de stévia aux additifs autorisés. Santé Canada affirme toutefois « ne pas pouvoir confirmer, pour des raisons de confidentialité, si des demandes de licences pour ce produit sont actuellement à l'étude ».

En juin 2008, un comité conjoint de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture et de l'Organisation mondiale de la Santé a approuvé l'utilisation de l'extrait de stévia comme additif alimentaire dans les produits transformés3. L'Australie et la Nouvelle-Zélande ont fait de même quelques mois plus tard.

 


Françoise Ruby - PasseportSanté.net

D'après Herbalgram, Wall Street Journal et NPR News

Publié dans News

Commenter cet article