Traitement de la perméabilité intestinale

Publié le par Christophe ETIENNE

Rappel : la perméabilité intestinale, comme nous l'avons vu dans l'article sur les intolérances alimentaires (http://www.clesdesante.com/article-30180280.html) est l'un des grand challenge actuel de santé publique.

Les diverses pollutions, les métaux lourds, la déminéralisation des aliments ainsi que la malbouffe (trop de glucides, mais aussi lactose et gluten) en sont les principales causes. Le stres se rajoute à ces causes. On la retrouve dès qu'il y a baisse de l'immunité et presque systématiquement quand il y a allergie. Vérifiez dans la section "causes" si vous êtes succeptibles d'être concerné.


Traitement de la perméabilité intestinale (leaky gut syndrome)

(informations contrôlées par le prof. Jean-Robert Rapin, pionnier de la santé de l'intestin)

 

 1-    Apprendre à bien mastiquer (outre les enzymes qui entament le processus de digestion, la salive possède un EGF ou « facteur de croissance épidermique » fondamental pour la santé des muqueuses orales et digestives : il restaure l’action des entérocytes et diminue celle de la zonuline)

 

2-     Probiotiques : rôle fondamental des bactéries composant la flore intestinale dans la conservation de l’intégrité de la paroi : action directe sur l’immunité via la croissance des lymphocytes T, équilibre des interleukines (macrophages), rétablissement de la flore du colon, activation des entérocytes (cellules de la paroi intestinale).

 

Mais il faut  savoir qu'une bactérie, ça mute toutes les 20 mn ! autant dire que les soulagements dûs aux probiotiques sont de courte durée. Le Dr Bruno Donatini, précurseur en immunologie digestive, explique qu'il vaut bien mieux nettoyer la flore "pathogène", responsable des fermentations (qui causent entre autre les ballonnements mais bien d'autres désagréments : en fait ces fermentations sont la première cause des dysfontionnements intestinaux ! il faut donc d'abord chercher à nettoyer la flore : cf notre article : Dr Bruno Donatini : traiter enfin les dysbioses intestinales .

 

Par exemple Normaflore TM contribue à réguler la flore à hydrogène et Normaflore OC celle à méthane. Ces compléments alimentaires sont distibués par Herbajovis.com (uniquement sur conseil : téléphoner avant au 09 81 67 22 40).

 

 

3-  Nourrir les entérocytes :

 

 

a-     Constituants membranaires : phospholipides tels ceux de la lécithine ou l'huile de krill, et rôle des oméga 3 incontournable. D'ou l'intérêt de chercher des sources naturelles d'oméga 3 : poissons gras (sardine, maquereaux) et foie de morue (dans les mêmes rayons que les sardine) : de plus le foie de morue est riche en vitamine D, c'est donc un vrai secret de sant

 

Huiles : colza, noix, chanvre, lin (attention conserver au frais et ne jamais chauffer), graine de chia, pourpier, mâche...

 

b-     Cofacteurs : zinc, vit. A, vit. B9

 

 

4-      Lutter contre la réaction inflammatoire et le stress oxydatif

 

 

a- Les antioxydants : sélenium, vit. E et C, coenzyme Q10, et les  cofacteurs : vit. B6, zinc, magnésium, manganèse

 

b- Les piègeurs de radicaux libres : flavonoïdes (ou polyphénols) comme la curcumine, les fruits pourpres, le gingko biloba, les OPC : par exemple dans Normaflore 50% de la gélule est constituée d'écorces de bouleau, saule, tremble, très riches en polyphénols) 

 

c- Les anti-inflammatoires naturels : curcumine par exemple (sur Herbajovis : cf le complément alimentaire "Curcuma pipérine", les oméga 3, la cannelle


 5-      La phyto et biothérapie :

 -  curcumine

 - omega 3

 - Gingko biloba : antiradicalaire et anti-ischémique, réduction du stress (cortisol) ou OPC ou Taxifolin

 -  Thé vert : protection des entérocytes

 -  Aloé véra : cicatrisant

 -  Hydrastis canadensis (berbérine) : anti-infectieux

 -  Réglisse : action sur les métaux lourds

 -  Griffe du chat : adaptogène

 -  Chlorophylle : cicatrisant

  Cannelle de ceylan (poudre + huile essentielle

 

 

6-      Connaître sa flore intestinale :  


2 sortes d'analyses permettent mieux connaître sa flore : il faut rechercher la présence de :
 
1) candida albicans : révèle une flore de fermentation : donc attention aux sucres, et traiter le candida (cf mon article http://www.clesdesante.com/article-27435997.html ).
 
(prise de sang)
 
2) indoxyl sulfate : révèle une flore de putréfaction : donc attention à l'excès de protéines, et  importance des probiotiques ou des symbiotiques (= probiotiques (bactéries) + prébiotiques (fibres favorisant le développement d'une bonne flore) ).
(via urine)
 
c'est abordable (laboratoire Zamaria ou Barbier)

Mais une autre méthode est maintenant pratiquée : le test respiratoire à l'hydrogène expiré est  plus aisée et pertinente : en soufflant dans le tube relié à l'appareil on va savoir en quelques minutes quel type de fermentation notre flore produit ! Soit une fermentation à hydrogène, soit à méthane, soit à hydrogène sulphureux (plus grave) : cf mon article : Dr Bruno Donatini : traiter enfin les dysbioses intestinales .

7-      Exemple de protocole :
a- Régime alimentaire indispensable qui est à peu près le même que celui pour la candidose (http://www.clesdesante.com/article-27435997.html). Avant tout éliminer les produits laitiers, particulièrement pro-inflammatoires, les produits raffinés (pain et pâtes blanches ; remplacer par du pain bio complet et des pâtes bio semi-complètes, vous verrez comment votre digestion vous dira merci), les alcools forts. 

b- Normaflore TM et Normaflore OC

c- omega 3 comme les huiles de poisson, la graine de chia

La perméabilté intestinale : en savoir plus

  

1-      Ce qui se passe :  le syndrome de l’intestin perméable est en train de devenir la maladie du siècle ! Les entérocytes produisent de la zonuline, qui est une protéine dont la fonction est de réguler la perméabilité des jonctions intercellulaires (jonctions serrées). Elle vont s’ouvrir (protéolyse par la zonuline) et laisser passer des substances inapropriées qui vont bien-sûr être considérées comme étrangères : naissance de l’allergène et donc des multiples réactions qui vont s’ensuivrent (allergies de tous types).


 



2-     
Les causes

 

Une réponse inappropriée vis à vis des protéines due à une rupture de l’équilibre entre système immunomodulateur et immunosuppresseur est à l’origine des pathologies immunes telles que hypersensibilités alimentaires, pathologies inflammatoires intestinales et maladies auto-immunes (Mowat et Viney, 1997 ; Stroebel, 2002). L’intolérance peut être induite par une concentration et une présentation inappropriée des antigènes alimentaires lorsque la perméabilité de l’intestin grêle est augmentée.
 

Les causes les plus fréquentes de l’hyper perméabilité intestinale sont :


  Les infections bactériennes, virales, parasitaires et proliférations mycosiques (candida albicans)

  Les perturbations de la flore intestinale, due en grande partie à une alimentation déséquilibrée :
 
         - trop riche en sucres (surtout raffiné) et en glucides rapides
       - trop riche en lait UHT et en laitage à base de lait UHT

  L’achlorhydrie (manque d’acide chlorhydrique au niveau de l’estomac)

  L’insuffisance pancréatique (exocrine)

  Une déficience en IgA totale ou en IgAs

  Les anti-inflammatoires non stéroïdiens

  L’alcool

  Les chélateurs

  Les métaux lourds

  Les agents conservateurs et les colorants

  L’interféron

  L’interleukine 4 (IL4)

  Le TNFa (Tumor necrosis factor a)

  Le stress (et les repas consommés dans le stress)

  L’effort physique intense

  L’ischémie intestinale

  Les radiations et chimiothérapies 


 Mais le début des manifestations cliniques d’hypersensibilité est souvent aigu, suite à une activation de la réponse immune dans les circonstances suivantes :

 

  Infection aiguë

  Réaction anaphylactique

  Grossesse, accouchement

  Traumatisme

 

Ainsi la perméabilité intestinale peut être augmentée à de nombreuses reprises dans la vie d’un individu. En dehors de ces cas, elle est souvent insidieuse.

En revanche, on retrouve toujours un problème de perméabilité intestinale dans les phénomènes d’allergie ainsi que auto-immunes. Préserver sa paroie intestinale est donc fondamentale pour une santé durable et c’est la première des méthodes anti-âges !

 
Rappel :


L’intolérance alimentaire ne doit pas être confondue avec l’allergie classique,
qui se manifeste par des réactions quasi-immédiates intenses, telles que gonflements des lèvres, la gorge nouée, une éruption cutanée, des crises d’éternuement, parfois une sensation de suffocation sont des signes typiques d’une allergie classique. Ainsi décrite, une allergie alimentaire est aisément reconnaissable.

 

Alors que de nombreuses personnes ont une intolérance alimentaire sans le savoir : dès la naissance un nourrisson peut déjà être sensibilisé vis à vis de différents aliments à partir du lait maternel.
Contrairement aux symptômes de l’allergie classique, ceux de l’intolérance alimentaire sont très variés et se manifestent longtemps après l’ingestion de ces aliments. Il est aussi possible que vous ayez une intolérance à la laitue, aux tomates, aux pommes de terre, au lait sans que vous en ayez conscience dans l’immédiat.

 

Il s’agit donc d’établir un lien entre certains aliments et certains problèmes de santé, qui apparemment, n’auraient pas de lien de cause à effet.
En effet, en présence d’une intolérance alimentaire notre organisme produit des immunoglobulines du type Ig G (anti-corps Ig G). Ce test permet une mise en évidence très fiable de ces aliments différents.


 

Pour connaître les meilleurs protocoles de traitement de la perméabilité intestinale, veuillez en faire la demande par écrit : cetienne8@yahoo.fr

Commenter cet article

mohamed 08/05/2012 21:00


Merci, c'est très instructif !

veronique83 02/02/2011 12:20



je viens de faire faire une analyse des selles de mon petit de 5ans qui révèle une flore à dominante de gramm+.Puis je lui donner Ergyphilus enfant comme probiotiques sachant qu'il souffre
d'intolérance alimentaire et qu'il est en eviction de gluten et laitage entre autre?



sophielaurerenee 03/11/2009 00:07


Bonjour,

clair, net , précis. Merci beaucoup. je le mets en lien de suite sur le blog d'entraide contre les allergies :

http://sophieethugues.eklablog.com/probiotiques-oligo-elements-tisane-au-thym-c35780

Sophie