Hydrothérapie, capillothérapie et thermothérapie

Publié le par Christophe ETIENNE

L'usage thérapeutique de l'eau et l'hydrothérapie est un des thème phare de  la naturothérapie. Dès les début de l'enseignement de la naturopathie (terme qui fut créé aux USA par le fondateur de la 1ère école, le Dr Benedict Lust), l'eau tient une place prépondérante. Il faut dire que ce dernier, d'origine allemande, bénéficiait des immenses apports de Sébastien Kneipp, abbé de Bavière, grand précurseur de l'usage thérapeutique de l'eau, et des différences de température.


Merci à Michel Dogna d'avoir pris tant de soin à mettre en lumière les apports de 2 autres grands noms de l'hydrothérapie : le russe Salmanoff, qui vécu une grande partie de sa en France, et le français Pierre Gardelle (thermothérapie).


Cet article a été proposé par la newsletter de Alternative Santé (Groupe Santé Port Royal) : http://www.alternativesante.fr/

 

Voici ses explications. 

Dans la Chine antique, le protocole d’études des médecins exigeait que ceux-ci maitrisent à la sortie de leur Université 110 façons thérapeutiques d’utiliser l’eau. Ces principes basiques de médecine chinoise traditionnelle furent repris, peaufinés, adaptés sous l’éclairage de la science du moment par d’illustres pionniers qui ont passé leur vie à soulager des malades.

 

Si le docteur russe Salmanoff est à mon sens le plus prestigieux d’entre eux, j’ai néanmoins une sensibilité particulière pour Pierre Gardelle, chercheur discret que j’ai bien connu. Il est l'inventeur d’une extraordinaire méthode qui est une référence dans le monde du yoga et de la naturopathie. Sur un autre registre je citerai simplement France Guillain et ses bains dérivatifs, variante des bains de siège à friction de Louis Kuhne. Il faut enfin mentionner L'abbé Kneipp, le Dr Marchesseau et même Rika Zaraï, qui fut une défenseuse fervente des thérapies naturelles.

 

Toutes ces techniques, je les ai personnellement expérimentées et sélectionnées. Je veux vous en faire partager l’étonnante efficacité. Leur transmission à un large public est d'autant plus importante que les ouvrages dans lesquels elles ont été expliquées et documentées sont quasiment tous introuvables. 

 

Les deux systèmes circulatoires du Salmanoff

Salmanoff Docteur Alexandre Salmanoff (1875 – 1964), père de la capillothérapie qu’il a élaborée au fil d’un parcours médical prestigieux et d’enseignement dans les facultés de Moscou, Berlin et Pavie, a laissé un véritable testament médico-philosophique au travers de deux ouvrages restés longtemps épuisés et réédités par La Table Ronde depuis peu : Les mille chemins de la guérison (déjà introuvable) et Secrets et sagesse du corps.

 

Son concept de base : Il existe deux systèmes circulatoires sanguins

 

le système cardio-vasculaire bien connu avec son retour veineux – grosses tuyauteries pulsées par le cœur mais qui ne représente que 20% de la circulation générale

 

le système capillaire constitué de 100 000 km de micro-tuyaux fins comme des cheveux, un réseau de distribution destiné à alimenter au porte à porte chaque cellule ; il assure 80% de la circulation. Ce système doté de pouvoirs de contraction, de dilatation et de péristaltisme, délaissé de la médecine officielle est pourtant la réponse à la plupart des morbidités non résolues jusqu’ici quand il se stase, s’encrasse et se bouche.

 

Selon le Dr Salmanoff, il est courant que des septuagénaires ne possèdent plus en état de fonctionnement que 30 à 40% de leur réseau capillaire valide, ce qui est pour lui la première cause de dégénérescence. Notons qu’il est clair que lorsque les gros tuyaux se bouchent (athérosclérose), il y a longtemps que les petits tuyaux sont colmatés (logique de plombier).

 

Les travaux de ce grand homme sont strictement scientifiques et sont encore de nos jours loin devant la vision globale de la santé par la médecine orthodoxe….

En pratique je m’en tiendrai ici à une présentation d’applications thérapeutiques simples à partir d’enveloppements par compresses d’eau chaude ou froide.

 

Pour en savoir plus sur cette méthode, lisez le dossier paru dans Santé Pratique n°11. 

 

Pierre Gardelle et le "principe de Carnot"

 

Pierre Gardelle (décédé en 2005 à l’âge de 95 ans). Au départ ingénieur des Arts et Métiers, il a en fait effectué l’essentiel de sa carrière en tant que kiné et ostéopathe. Imprégné par la macrobiotique de par sa rencontre avec Oshawa, il appliqua au départ dans ses méthodes le principe antagonisme Yin /Yang du Tao.

 

Son concept de base : c’est le "principe de Carnot" bien connu des physiciens qui dit « pour créer une énergie (moteur), il faut une source chaude et une source froide ». Pierre Gardelle avait remarqué que lorsqu’un site organique est accidenté ou en morbidité, sa température augmente. Immédiatement, des lymphocytes sont envoyés sur ce qu’on peut appeler un chantier pour effectuer un travail de nettoyage des dégâts ; mais cette augmentation de température de quelques degrés les ralentit dans leur mission ou les empêche carrément d’approcher (un problème de pompiers en quelque sorte).

Pierre Gardelle a donc eu l’idée de refroidir le site atteint, ceci permettant de multiplier la vitesse d’intervention des lymphocytes. Mais il faut aller décharger les détritus quelque part, vers une sortie (intestin, peau, foie …) Pour cela, il crée un point chaud sur une plaque tournante des émonctoires : le ventre et éventuellement les pieds qui vont faire office de déchetterie. La preuve qu’il se passe quelque chose est que lorsqu’on essore la serviette, il en sort un liquide laiteux, et qu’il y a souvent formation de petits boutons sur la peau de cet endroit.

En pratique :

- sur le site à soigner, on place une vessie de glace avec un linge en simple épaisseur interposé – ne pas utiliser les pochettes plastic bleues au glycol pour glacières.

et dans le même temps

- sur le ventre, foie compris, on place une serviette éponge mouillée la plus chaude possible et une bouillotte par-dessus pour tenir la chaleur.

C'est tout !

Temps d’application : séances de 1h trois fois par jour, ou 3 h d’affilée par jour selon le problème.

 

Pour en savoir plus sur cette méthode lisez l'article publié sur soignez-vous.com


L'abbé Kneipp marche dans la rosée

 

L’abbé Kneipp (1821 – 1897) est devenu célèbre par sa méthode de santé avec la marche matinale pieds nus dans la rosée du matin. Il se crée ainsi à la fois une recharge alchimique en Energie Terre, et un réflexe capillaire périphérique de vasoconstriction ensuite suivi d’une vasodilatation générale de toute la micro-circulation. Il faisait déjà de la capillothérapie sans le savoir.

 

Louis Kuhne, du froid sur les organes génitaux

 

Louis Kuhne (1835 – 1901) était un naturopathe allemand qui a inventé les bains de siège à friction au début du 20ième siècle. Son concept de base : les organes génitaux sont au centre de sa thérapeutique, car dit-il, l'énergie ancestrale se situe dans les reins et les organes génitaux. Par les terminaisons nerveuses des organes génitaux, il est donc possible de régulariser l'ensemble des fonctions l'organisme. En particulier, les bains froids du sexe tonifient l’ensemble du système nerveux

 

Il a laissé un ouvrage titré « Nouvelle science de la guérison » édité par La Vie Claire en 1962 (épuisé)

 

En pratique :

- L’on s'assoit sur un bidet rempli d'eau entre 10 et 15°, les organes génitaux au-dessus de l'eau.

- Les asperger avec cette eau au moyen d'un gant de toilette rugueux.

La durée sera de 10 minutes environ selon les patients et leur sensibilité. Il est important que le reste du corps soit bien au chaud (haut du corps et jambes - pieds).

On peut faire jusqu'à 3 séances par jour. .

 

France Guillain : à dada sur mon bidet

 

France Guillain, à partir de la méthode Kuhne en a étendu les applications thérapeutiques et la popularité avec les Bains Dérivatifs, en modifiant légèrement le modus operandi initial. Son concept de base : cette fois, France Guillain prend pour cible les fascias de l’aine (voilettes qui enveloppent les différentes masses musculaires) dont la fonction est de drainer les toxines et déchets métaboliques vers le rectum. A noter que les chats et les chiens se lèchent régulièrement les aines et pratiquent donc  depuis toujours le bain dérivatif. 

 

Livres de référence : Les bains dérivatifs, moyen de santé simple efficace et gratuit chez Jouvence. ou bien La méthode France Guillain, chez Odile Jacob.

En pratique :

Toujours à dada sur son bidet, on passe le gant mouillé froid de chaque côté du sexe pendant 10 à 20 min. La dernière extension en date de la méthode France Guillain (plus pratique) consiste à s'assoir (contact du périnée donc) sur une poches de gel que l'on trouve en pharmacie, capable d'enmagasinner aussi bien les hautes que les basses températures.


Et même Rica Zaraï 

 

Rica Zaraï (née en 1938) célèbre chanteuse qui en 1969 ayant été victime d’un accident de voiture, resta immobilisée pendant 8 mois dans une coquille de plâtre. Malgré un pronostic médical réservé, elle récupéra totalement ses capacités au bout de 3 ans, par l’utilisation de plantes et des fameux Bains de siège froids, dont elle fera plus tard, la publicité soutenue. Parallèlement à sa carrière musicale, elle publia sous son nom un ouvrage intitulé « Ma Médecine Naturelle » qui fut un grand succès. A noter que ses bains de siège se présentent comme une variante de Kuhne et de France Guillain.

 

Des applications majeures qui ont fait preuve de leur efficacité

 

BRONCHITE (Méthode macrobiotique) - Enveloppement thorax avec serviette éponge humide très chaude - 20 mn, en réchauffant la serviette éponge toutes les 7 mn. Méthode encore améliorée en infusant de gingembre râpé dans l’eau chaude. C’est moins barbare que les cataplasmes de moutarde de nos parents et aussi efficace.

 

CAPSULITE DE L’ÉPAULE (Méthode thermo-différentielle de Gardelle) - Vessie de glace sur le sitedouloureux avec linge interposé + serviette humide très chaude sur le ventre avec bouillotte par dessus.

 

COLITE - GASTRITE – COLIQUES (Capillothérapie de Salmanoff) - Le soulagement est immédiat et durable – plus efficace que la plupart des traitements - Serviette mouillée très chaude sur le ventre + bouillotte par dessus (pour éviter le refroidissement de la serviette). Séance : 20 minutes - Soulagement immédiat.

 

CONCRÉTIONS CALCIQUES - BECS de PERROQUET (Méthode Dr Marchesseau) : Cure de vraie eau distillée (non injectable, en pharmacie). - Boire 1 bidon de 10 litres en 8 jours (1,5 l par jour). Ne pas renouveler.

 

CRISE CARDIAQUE, en attendant les secours (Capillothérapie de Salmanoff) - Avaler 2 à 3 grammes d'aspirine - Tousser volontairement sans arrêt (équivalent massage cardiaque). En plus, enveloppement humide bien chaud du thorax (avec serviette éponge).

 

CRISE de FOIE (Capillothérapie de Salmanoff): - Serviette mouillée très chaude sur le foie, devant et derrière + bouillotte par dessus (pour éviter le refroidissement de la serviette) - Séance : 20 minutes - soulagement immédiat garanti.

GANGRÈNE à la JAMBE (Méthode thermo-différentielle de Gardelle) - Vessie de glace sur le site avec linge interposé - + serviette humide très chaude sur le ventre avec bouillotte par dessus - + bouillotte sous l'autre pied - en permanence jusqu'à résolution (une dizaine de jours, en moyenne) – Les douleurs intolérables cessent dès le départ.

 

LARYNGITE - ANGINE – APHONIE (Capillothérapie de Salmanoff) - Compresse froide autour du cou Séance : 20 minutes - Soulagement immédiat garanti.

 

LUMBAGO – HERNIE DICALE (Méthode Gardelle) - Vessie de glace sur le site vertébral avec linge interposé  + serviette humide très chaude sur le ventre avec bouillotte par dessus - + bouillotte sous les pieds - en permanence jusqu'à résolution 1 à 2 séances de 1 h par jour.

 

MALADIE de LA PEYRONIE (Méthode thermo-différentielle de Gardelle) - C’est une sclérose asymétrique des corps caverneux de la verge qui entraine un coude lors de l’érection rendant les rapports sexuels problématiques voire impossibles. Les guérisons ont été obtenues comme suit : - Pieds dans de l’eau entre 10 et 13° - Serviette humide très chaude sur le ventre et derrière la nuque Deux séance de 1h par jour jusqu’à résultat.

 

OTITE (Capillothérapie de Salmanoff) - Résultat 100% en 20 min sur les otites d’hiver – soulagement immédiat et guérison définitive contrairement à l’antibiothérapie qui réabonne toutes les 3 semaines – fait échapper à la barbarie médicale sur les enfants nommée « parasynthèse » - Compresse bien chaude (gant de toilette replié) sur l’oreille, + Compresse très froide simultanée autour du cou - Changer toutes les 5 à 7 minutes – pendant 20 à 21 minutes Soulagement immédiat – recommencer 6 à 8 h après si nécessaire.

 

PARALYSIE DES JAMBES (Méthode Gardelle) - Tenter la formule suivante : - Vessie de glace sur le site vertébral lombo-sacré avec linge interposé - + Vessie de glace sur la tête avec linge interposé - + serviette humide très chaude sur le ventre avec bouillotte par dessus - + bouillotte sous les pieds - en permanence jusqu'à résolution 2 séances de 1 h 30 par jour.

 

POUSSÉES de TENSION (Méthode Gardelle) - Ce remède est très ancien - Bain de pieds chaud salé (1 poignée de gros sel marin), Durée 20 mn – Fait baisser de 2 à 3 points la pression haute et de 1 à 2 points la pression basse.

 

SÉQUELLES D’AVC : HÉMIPLÉGIE, APHASIE (Méthode Gardelle) - Pris au départ les résultats peuvent être très rapides quelques jours) – plus on attend plus la résolution est longue. - Vessie de glace sur la tête avec linge interposé + Compresse chaude sur le ventre avec bouillotte par dessus – 2 séances de 2 heures par jour ou 3 séances de 1 heure jusque récupération totale.

Il est conseillé ensuite de faire une cure de :

1- Padma basic

2- puis Capillar

Il est également conseillé de pratiquer des séances de "méthode des ventouses". Si vous êtes intéressé, appeler Christophe au 09 81 67 22 40 

 

 

TUMEUR CÉRÉBRALE (Méthode thermo-différentielle de Gardelle) - Vessie de glace sur la tête avec linge interposé - + compresse chaude sur le ventre avec bouillotte par dessus – 2 séances de heures par jour jusqu'à résultat. Nota : mes résultats ont été obtenus dans des cas de tumeurs non cancéreuses, pour lesquelles il faudrait adjoindre la cure Gerson Kelley dont je vous reparlerai dans une prochaine lettre.

 

Si vous ne devez tester qu'une seule fois l'efficacité de ce type de méthode, faites-le le jour où vous avez un rhume de cerveau. Tout le monde a eu l’occasion de vivre ce passage affreux d’une tête prête à éclater, avec le nez et les yeux tellement congestionnés que vous croyez « avoir la myxomatose ».

Il est possible d’écourter le calvaire en pratiquant ce que l’on appelle un bain de bras. Pour cela, s’installer assis devant le lavabo. Remplir celui-ci jusqu’au trop- plein avec de l’eau à 37° que l’on contrôle avec thermomètre de bain. Tremper complètement les deux bras. De la même façon que précédemment, monter la température à 43 – 44° en 5 mn, et la maintenir pendant 20 mn. Des gouttes de sueurs vont perler abondamment de votre front et de votre cou. Se maintenir bien au chaud ensuite. Seule précaution pour les personnes sujettes aux tachycardies : en cas de problème, arrêter – tant pis et dommage..

Publié dans Clés de santé

Commenter cet article